Société

Société

Mes Réflexions sur l’Avenir d’Haïti.Le 11 Février 2019.
Père Jean-Miguel Auguste.

Enfin, un membre du Gouvernement en la personne de mon ami/frère Hugues Joseph, Secrétaire Général de la Primature avec rang de Ministre, m’a donné la réplique sur Mes Réflexions sur l’Avenir d’Haïti dâtées du 9 février dernier. Quel dilemme! Je ne peux pas, comme je le voudrais, polémiquer avec mon ami et camarade de classe, Hugues.

En effet, c’est quelqu’un pour qui j’ai beaucoup d’affection et de respect, tant pour sa simplicité que pour sa rectitude. Hugues Joseph est un homme de bien, qui, malheureusement, se retrouve du mauvais côté de l’équation politique. Ainsi, je ne saurais ni l’abimer ni le blâmer pour la fonction qu’il occupe actuellement au sein du Gouvernement Jovenel/Céant. La Nation aura encore besoin de ses services et de son savoir faire.

Je conçois que sa réaction à Mes Réflexions sur l’Avenir d’Haïti, loin de me rassurer, m’inquiète et m’interpelle. Comment se retrouver au timon des affaires, être un décideur et se lamenter, à l’instar d’un citoyen lambda, sur cette situation désastreuse qui perdure depuis des décennies et qui s’est dégradée encore davantage depuis l’arrivée au pouvoir de des équipes Tèt Kale 1 et 2.

Le mouvement insurrectionel qui s’est développé depuis quelques jours a été causé directement par l’amateurisme du Gouvernement dont il fait partie. Ainsi, en rejetant mes propositions sans en proposer d’autres, bien meilleures et avec un argumentaire pas trop catholique, il se comporte comme quelqu’un affichant son impuissance et son incapacité à apporter des solutions aux problèmes de l’heure.

Mon cher Hugues, au pouvoir, on commande, on dirige, on ordonne, on planifie et on exécute. Le pouvoir implique des responsabilités et ne donne pas uniquement des avantages et des privilèges. Et voilà que soudainement, depuis le week-end dernier, avec l’insurrection qui s’amplifie chaque jour davantage un peu partout dans le pays, beaucoup se découvrent la vocation de posséder la potion magique pour résoudre le problème de mauvaise Gouvernance des élus de la République.

Les propositions de sortie de crise tombent en cascade, comme des cerises mûres. On nous sort toute sorte de recettes allant d’une fausse réduction du mandat présidentiel (rappelons que d’après la loi électorale de 2015 les prochaines présidentielles devraient se tenir normalement en novembre 2020) au bouillon réchauffé de tirer un lapin du chapeau de la Cour de Cassassion ou du Sénat de la République.

Pour qui roule alors la Chambre de Commerce?

La réalité requiert que le Mouvement insurrectionnel assume ses responsabilités et se fixe ses propres objectifs. Ce n’est pas le rôle de la Chambre de Commerce, encore moins celui du Core group de nous imposer une solution. Etaient-ils dans les rues? Supportaient-ils les mouvements revendicatifs ? Encourageaient-ils les protestations?

Peuple des bidonvilles, soyez vigilants ! Ne laissez pas les opportunistes voler le fruit de vos labeurs et de tant de sacrifices. Vous devez aller jusqu’au bout de vos revendications sinon notre Insurrection avortera. Vous êtes la solution. Car c’est votre sang qui a été versé. Avons-nous vu un membre quelconque du secteur des affaires nous accompagner dans nos doléances? Quand vous avez été blessés ou tués par des balles assassines de l’oppresseur, étaient-ils présents pour vous aider, supporter et vous réconforter ? De quel droit peuvent-ils nous imposer leur solution maintenant? De quel droit peuvent-ils nous dire qui doit nous représenter au timon des affaires de l’Etat après le départ du Président Jovenel? Fwa sa sé moun ki moulen kann nan ki pou bwè dlo a. Ils ne cherchent qu’à récupérer le mouvement et le neutraliser. D’où leur vient cette prérogative?

Peuple Haïtien, aujourd’hui vous êtes maîtres de votre destinée. Un mouvement insurrectionnel doit nécessairement déboucher sur une prise de pouvoir révolutionnaire. Rien de plus, rien de moins. Jeunesse de mon pays, c’est la seule voie pour arriver à une transformation totale du système archaīque, inique, injuste dans lequel nous ont retenu trop longtemps nos élites patripoches et criminelles.

Le Secteur Démocratique doit comprendre qu’il ne faut pas vendre la peau de l’ours avant de l’abattre ni vendre la lutte et les sacrifices du peuple haītien pour des lentilles. Si aujourd’hui certaines organisations de la société civile se prononcent en chat pent et de façon voilée pour le départ de Jovenel, on est en droit de se demander pourquoi elles ont attendu si longtemps. Mais mieux vaut tard, que jamais.
Beaucoup de gens et de groupes prennent finalement position timidement parce qu’ils ont peur. Peur de votre détermination et de votre bravoure, de votre courage, de votre soif de justice et de réparation.

Aussi, je recommande à vous, les jeunes, de vous organiser de quartier en quartier dans la Capitale en particulier et dans tout le pays pour créer les conditions d’une vraie Rupture et enfin d’un Réveil historique dans ce Pays.

Je note sans surprise que les mentors du Président se sont tous tus. Pas un mot. Pas un son prononcé nan bouda Tilili ni nan bouda Jean Monard. Ils ont tous peur et ont déjà laissé le Pays. Se pa rans. Un vent nouveau souffle. E pita ap pi tris. Bat chen an tann mèt li. Sak pat konn le pep, men le pep souvren … Kité konpa a maché.

Peuple Haïtien, ils sont innombrables les gens aujourd’hui qui veulent vous accompagner dans votre quête de mieux être et dans votre lutte pour l’émancipation : des Évêques, des prêtres , des pasteurs protestants, des religieux et religieuses, des hougans et mambos, des épiscopaliens, des cadres, des professionnels, des artisans, de la diaspora , des universitaires, des étudiants et même une partie saine de la bourgeoisie. C’est le signe que vous n’êtes pas seul dans votre lutte.

Tout monde aujourd’hui reconnait que le statu quo n’est plus acceptable et souhaite un changement profond.

Ainsi maré sentu’w sere, ne reculons devant aucun sacrifice et avançons la main dans la main jusqu’à la victoire finale qui ne se résume pas seulement au départ de Jovenel mais à une transformation totale de notre société. Marchons aujourd’hui avec détermination et un courage infaillible à travers l’obscurité, la pluie , le mauvais temps, vers la lumière et l’arc-en-ciel de demain. Le moment est venu pour une nouvelle génération d’hommes et de femmes courageux, compétents et honnêtes de prendre la relève

Un pour tous et Tous pour Haïti.

Père Jean-Miguel Auguste
+509 37470865
+13473378954
miguelnov19@gmail.com

Related posts

Leave a Comment