Société

Société

Les stigmates de l’ouragan Matthew restent encore visibles dans le grand Sud, un des départements du pays les plus touchés par la catastrophe. Et la communauté internationale apporte ,depuis 2016, un appui aux victimes à travers leur Programme de relèvement post ouragan dans le Sud.

D’où le PURPOS, initié par la Suisse dans le but d’aider les zones et les villes sévèrement touchées à se relever. « Cette contribution s’est traduite en l’appui à des actions à court terme aux populations les plus vulnérables et les plus affectées et le renforcement des acteurs dans une perspective de développement plus structurant », lit-on dans une note de l’ambassade parvenue à la rédaction du magazine tasse de café

Ce programme impliquait la participation active des acteurs locaux et des résultats « significatifs » ont été récoltés. Entre autres, l’élaboration ou l’actualisation de quatre Plans Communaux de Développement (PCD) et la mise en place d’espaces stratégiques de dialogue et de concertation entre les communes.

Six mairies dont quatre dans le Sud-Est à savoir Marigot, Cayes Jacmel, Vallée de Jacmel… ont reçu un accompagnement important et un renforcement des capacités. Dr. Geneviève Federspiel, actuelle ambassadrice de Suisse en Haïti, soutient qu’avec ces programmes articulés dans sa stratégie de coopération, l’ambassade de Suisse entend « continuer à renforcer sa collaboration avec les acteurs du développement dans le département du Sud-Est ».

L’ambassade de Suisse accompagne, dans le cadre de sa Stratégie de Coopération Suisse en 2018-2021, les acteurs haïtiens à mieux adresser les multiples défis auxquels ils font face autour de trois domaines : la gouvernance locale, l’agriculture et la sécurité alimentaire ainsi que l’emploi et le développement économique dans la région sud du pays, conclut la note.

Related posts

Leave a Comment