Société

Société

Rubrique : KOUTPLIM

Carlheinz J.W.Pierre

Les «énergies renouvelables », Pour la concrétisation d’un rêve de changement.

Tous droits réservés 14/05/2018, @Radyo Tele Idantitew
Haïti, ce fameux pays, au passé glorieux, peut encore rêver de changement ou de développement, et vers la concrétisation de ce projet pluridisciplinaire, il incombe aux acteurs et décideurs, d’accorder bien plus d’attention  sur des éléments-clés faisant partie des objectifs de développement durable (ODD),ce qui permettra, dans un futur proche, l’émergence de ce pauvre pays riche en ressources. En marge du projet de développement, faut-il bien que nous soulignions, l’importance de l’énergie dans cette démarche sociale visant à augmenter le niveau de vie de la population haïtienne, ainsi nos regards se tournent sur les Energies renouvelables(EnR), que nous sommes heureux et fiers de vous présenter à travers ce texte.
Que sont les Energies Renouvelables (EnR) ?

Les énergies renouvelables sont des énergies inépuisables, aux sources diverses, abondantes, économiques et faciles d’utilisation. Elles sont issues d’éléments naturels que sont : le soleil, le vent, les marées, la chaleur de la terre, (Biomasse), la croissance des végétaux et le sous-sol (Géothermie). On qualifie les énergies renouvelables d’énergies “flux” par opposition aux énergies “stock”, elles-mêmes constituées de gisements limités de combustibles fossiles (pétrole, charbon, gaz, uranium). Contrairement à celle des énergies fossiles, l’exploitation des énergies renouvelables n’engendre pas ou peu de déchets et d’émissions polluantes. Ce sont les énergies de l’avenir. Mais elles sont encore sous-exploitées par rapport à leur potentiel puisque ces énergies renouvelables ne couvrent que 20 % de la consommation mondiale d’électricité.

 Il existe 5 familles d’énergies renouvelables : 

Le solaire photovoltaïque :

D’où l’électricité est produite à partir de la lumière du soleil au moyen d’installations photovoltaïques. Celles-ci alimentent des sites isolés ou le réseau de distribution général.

Le solaire thermique :

On utilise des capteurs solaires pour produire de l’eau chaude sanitaire. Ce procédé peut aussi permettre le chauffage, notamment par le sol.

L’éolien :

Entraînés par le vent, les aérogénérateurs fabriquent des dizaines de millions de mégawatheures. Cette électricité éolienne permet d’alimenter des sites isolés mais aussi les grands réseaux de distribution. Les éoliennes mécaniques servent à pomper de l’eau dans de nombreux pays. Les centrales ne dépassant pas 10 MW de puissance constituent ce qu’on appelle la petite hydroélectricité. La force motrice des chutes d’eau est utilisée par des turbines installées sur les rivières et les fleuves pour générer de l’électricité. Les petites centrales avec les grands barrages et les usines marémotrices forment la filière hydraulique, deuxième source d’énergie renouvelable dans le monde.

La biomasse :

La biomasse (masse des végétaux) regroupe le bois, la paille, les rafles de maïs, le biogaz et les biocarburants. Le bois issu des déchets de la forêt ou des industries du bois est brûlé pour produire de la chaleur. Il représente 14 % de la consommation énergétique mondiale. Le biogaz est issu de la fermentation des déchets organiques. Sa combustion produit de la chaleur, mais également de l’électricité par cogénération. Les biocarburants proviennent de plantes cultivées (tournesol, betterave, colza…) : les plus courants sont le biodiesel (ou ester méthylique d’huile végétale, EMHV), l’éthanol, et son dérivé, l’éthyle-tertio-butyle-éther, ou encore l’ETBE.

La géothermie :

Cette énergie Utilisant la chaleur du sous-sol, la géothermie peut permettre de chauffer des locaux (avec une température moyenne ou faible), ou de produire de l’électricité par vapeur interposée (avec une température élevée).

   Quels avantages nous donnent-elles ? 

Utiliser ces énergies nous présente de nombreux avantages tels que : la lutte contre l’effet de serre en réduisant considérablement les rejets des  gaz carboniques dans l’atmosphère, elle participe aussi à une gestion plus intelligente des ressources locales, et permet aussi de créer des emplois. De manière générale, les énergies renouvelables sont plus propres que les énergies fossiles et fissiles actuellement exploitées dans le monde entier. Elles sont plus écologiques, disponibles en masse autour du globe et sont « gratuites » une fois les installations de production rentabilisées.

Quels en sont aussi les inconvénients ?

Comme pour chaque chose, les énergies renouvelables présentent quelques petits défauts, notamment l’important cout à l’achat des  installations, la dépendance du vent a l’éolien et aussi la nuisance sonore et visuelle qu’elle entraine en étant installé près de la population. 

        Ainsi, nous recommandons, pour, une assurance énergétique garantie auprès de la population, la mise en place d’installation de matériels nous permettant d’utiliser à bon essien les   énergies renouvelables (EnR) afin de profiter des avantages qu’ils nous offrent et aussi de protéger la santé de notre population. Grace à l’utilisation des EnR, la richesse des français a doublé entre 1950 et 1975, aussi 16,7% de l’énergie mondiale consommée est produite par les EnR.

      Autorité étatique, acteur de la société civile, organisme international et non gouvernementale, pensez-y, l’heure actuelle est au débat sur le développement durable et le carrefour incontournable n’est autre que l’utilisation des Energies renouvelables.

Carlheinz J.W.Pierre :  (509) 4463-6547

ekilibr5@gmail.com

Source : 

www.energies renouvelables.org

www.edfenr.com / www.quelleenergie.fr

Related posts

Leave a Comment