Publicité

Publicité

L’une des plus grandes Bibliothèques d’Haïti , sous peu à Cité-Soleil!!!
The Leader Mai 2018

D’où sort-il que cité-soleil est condamné à la pitance ? Ou encore qu’Haïti ne d’espoir que de soupir? Répondre à ces questions revêtent seulement à parler de ce que font nos habitants, nos jeunes. Pour mieux dire, des jeunes qui savent regarder la vie de haut et qui nous pousse tout donner, tel que Robillard Louino.

Né en 86 dans la commune nordique de St-Raphael en Haïti, il a dû quitter sa commune mère après la mort de sa mère en 92. Ce qui le mènera à grandir à cité-soleil…cette ville qui apeure beaucoup par certains moments de son passé.
Détenteur d’une maîtrise en développement communautaire et la construction de la Paix dans une Université américaine “Future Generations University”

Il fonda, de concert, un mouvement social, le 25 juin 2011, qui sera le visage le plus lumineux qu’on a vu de sa commune nourricière depuis les troubles politiques des gouvernements du début de notre siècle : Konbit Solèy leve, dont le but est de pousser nos jeunes à entreprendre et oser tendre la main à leur avenir. Cependant, ce mouvement ne restera pas là.

Pour mieux illustrer leur projet ils se donnent comme exemple avec le projet *Konbit bibliyotèk Site Solèy*. Ayant comme philosophie *le Konbitisme*, priorisant la participation collective pour toute réalisation, Robillard explique que le but est de montrer qu’on est pas forcé d’avoir de l’argent ou demander à des instances pour entreprendre car on peut s’organiser en combite. Ainsi, pour la mise en place d’une bibliothèque à Cité-Soleil, les donateurs seront tous ceux qui pourront donner un livre ou cinq à dix gourdes au minimum. Ils sont déjà à 4.200 donateurs pour une bagatelle de 12.000 livres et 6.8 millions de gourdes et ouvrent l’opportunité à tous ceux qui veulent faire un don. Pour ce on les joindra sur leur page Facebook pour ensuite, après entente, faire des prises de photos qui seront publiées pour permettre à tous d’avoir un oeil sur le projet. Par ailleurs le projet est évalué à 50 millions de gourde et ils espèrent atteindre les 10.000 donateurs.

En ce sens Louino montre que le projet de cette bibliothèque comme le cri de l’indépendance, le cri d’un développement qui nous dit de nous unir comme savent le faire des œuvres de Jacques Roumain ou Jacques Stephen Alexis. Questionné sur ce qui le motive, il dit que c’est la condition dégradante de cette Haïti qui ne sait progresser. On doit dire qu’il n’a pas grandi dans cette cité pour rien car le soleil semble lui avoir laissé quelque chose. Cette chose est le konbitisme, et il nous la offre car il ne suffit pas d’attendre ce que le pays peut nous offrir mais plutôt de voir ce qu’on peut donner dans un idéal collectif.

Les attentes, faire de cette aventure à Cité-Soleil et de Cité-Soleil, un exemple de l’esprit de combite comme possibilité de développement d’une Haïti qui plaint.

Entre autre il fut distingué par Roots Of Development à Washington D.C. comme jeune leader innovateur pour le projet Solèy leve et bien d’autres encore.

Que reprendre encore des mots de Louino pour expliquer que notre destin est livré à notre capacité, notre volonté et notre détermination ? Louino a fait un pas et demande aux jeunes d’apprendre à oser avec le peu qu’il y ait car il ne suffit pas d’attendre et de prendre mais d’entreprendre. Konbit pou Bibliyotèk nan Site Solèy, le cri qui nous rappelle le sens du mot UNION dans l’espoir de mettre Haïti à la place qu’elle mérite dans la Caraïbes…ou encore, le monde entier.

Dimitry Jean Jacques
Derilus Best’T Destin
The Leader Mai 2018

Related posts