Politique

Politique

​Jean Bertrand Aristide réclame de la « Petro-conscience » dans la lutte anti-corruption
Port-au-Prince, le 19 mars 2018.- L’Université de la fondation docteur Aristide (UNIFA) a organisé hier 18 mars une cérémonie de collation de diplômes au profit de 1687 étudiants et étudiantes issus des facultés de médecine, des sciences infirmières, des sciences juridiques et politiques._

Ce, dans un contexte marqué par la commémoration du 7e anniversaire du second retour au pays de l’ex Président Jean-Bertrand Aristide, le 18 mars 2011.
Dans son allocution, l’ancien Pésident Aristide a exhorté les diplômés de faire bon usage de la « conscience critique et scientifique » dans l’exercice de leur profession. Aussi, a-t-il invité les récipiendaires à « rester des professionnels animés du désir de se progresser constamment ».
« La matière grise du cerveau ne contient pas de shithole, mais la sève de la dignité humaine », a déclaré l’ex Président Aristide qui faisait allusion aux déclarations du Président des États-Unis, Donald Trump qui traitait Haïti de « trou de merde ».
« Combattre la corruption en Haiti exige de développer une conscience sociale », a martelé le leader de Fanmi Lavalas qui a précisé que « c’est aux éducateurs haitiens de renforcer la conscience des Citoyens dans le cadre de la lutte contre la corruption ».
Selon le fondateur de l’UNIFA, la lutte contre la corruption assurera la cohésion sociale, une économie solidaire et une éducation inclusive de qualité et pourra offrir des perspectives d’avenir à des milliers de jeunes qui fuient le pays.
Jean-Bertrand Aristide a plaidé pour ce qu’il a appelé la « Petro-conscience » dans cette lutte, car les dilapidateurs du fonds PetroCaribe sont dans les rues…, a-t-il soutenu.
À souligner que la première édition de la cérémonie de graduation des étudiants de l’Université de la fondation docteur Aristide s’est déroulée au local de l’institution à Tabare

Related posts

Leave a Comment