News

News

​Le journaliste Gary Pierre-Paul Charles dénonce la gestion chaotique du Sénat

National –
Tout a commencé vendredi avec ce tweet du journaliste Gary Pierre-Paul Charles : « Gestion chaotique au Sénat. Des millions de dollars américains détournés, des génératrices et des bureaux achetés non délivrés, une dette de plusieurs millions de gourdes non justifiée, les comptes du Sénat sont au rouge. Le peuple exige une enquête sur la gestion du bureau. » Des proches de l’ancien bureau réagissent en dénonçant le journaliste qui, selon eux, veut prendre sa revanche parce que sa compagne n’a pas obtenu un poste convoité au Sénat. Le Sénat, quant à lui, publie un petit rapport très limité sur la gestion de l’ancienne administration.
« Plusieurs comptes sont au rouge au Sénat. Plusieurs dizaines de contrats ont été signés pour plusieurs millions de gourdes pendant les trois derniers mois de l’ancien bureau à la tête du Sénat », a dénoncé le journaliste Gary Pierre-Paul Charles dans une interview accordée au Nouvelliste. La nouvelle administration du grand Corps dirigée par le sénateur Joseph Lambert a demandé au ministère des Finances de ne pas débloquer de l’argent pour ces contrats pas avant que des éclaircissements ne soient apportés, a révélé le journaliste, soulignant qu’il a été informé de la situation par des sénateurs.
Peu avant le départ de l’ancien président du Sénat, Youri Latortue, plus de 46 personnes ont été soit employées ou ont eu une promotion, a dit savoir le journaliste sénior, réputé pour ses scoops. Selon ce dont il dit disposer comme information, le sénateur Latortue a procédé à la nomination d’un chef de sécurité au Sénat avant son départ alors qu’il revenait au nouveau président du grand Corps de le faire.
Plusieurs génératrices et des matériels de bureau pour chaque sénateur achetés n’ont pas été délivrés sous l’administration de Youri Latortue, a-t-il dit. Le journaliste sénior confie au journal qu’il dispose d’informations laissant croire que la gestion de l’administration de Youri Latortue a été chaotique.
Après ces nombreuses révélations et dénonciations sur la gestion du sénateur Youri Latortue, des proches du Sénat contre-attaquent en accusant le journaliste d’avoir voulu en janvier 2017 imposer sa compagne comme secrétaire générale en charge des dossiers administratifs au Sénat. La dame n’ayant pas obtenu le poste, le journaliste tenterait de prendre sa revanche sur le sénateur Latortue, selon un texte publié sur les réseaux sociaux.
« Je vis avec Wana Lazard depuis trois ans. Bien avant notre rencontre, elle détenait sa firme et son restaurant. Elle avait toujours eu des rapports avec des gens dans le secteur privé, au Parlement et au gouvernement », explique au journal le directeur général de Radio Scoop FM.
Gary Pierre-Paul Charles souligne au Nouvelliste qu’il avait toujours dit à Wana Lazard qu’elle devait faire autre chose comme activité économique, arguant que de par sa position de journaliste influent qui dénonce des corrompus et des contrebandiers, des gens chercheraient à utiliser le travail de sa compagne contre lui.
Le journaliste indique que Wana Lazard est membre du directoire du parti politique Bouclier, le parti du sénateur Nawoom Marcélus, du député Gary Bodeau, entre autres. « Des parlementaires ont proposé un poste à Wana au Sénat. Je lui ai dit que si elle acceptait le poste, je mettrais fin à notre relation parce qu’étant ma compagne, elle ne peut pas accepter un tel poste… », explique le journaliste, soulignant que sa compagne n’avait pas accepté le poste et plusieurs autres qu’on lui avait proposés au sein du gouvernement.
Gary Pierre-Paul Charles soutient que sa démarche ne vise qu’à informer et à demander des comptes sur la gestion de l’administration Latortue au Sénat de la République. « Rien de partisan…Je suis un journaliste très honnête et objectif… », dit-il.
Selon lui, parce qu’il a dénoncé, dans son émission baptisée « Haïti débat » sur Radio Scoop FM, des contrebandiers, dont des sénateurs en fonction, des gens cherchent à ternir sa réputation. « Des sénateurs qui ont des fermes à Léogâne sont impliqués dans la contrebande et la corruption », a-t-il dit, précisant qu’il ne s’agit pas de sénateurs du département de l’Ouest.
Selon le journaliste, toutes les informations dont il dispose lui ont été communiquées par des sénateurs. Il exige la publication de tous les contrats passés au Sénat pendant les trois derniers mois de l’administration de Youri Latortue.
Sans succès, Le Nouvelliste a tenté d’entrer en contact à maintes reprises avec l’ancien président du Sénat Youri Latortue et l’ancien questeur Ricard Pierre.
Dans une note de presse publiée vendredi, le bureau du Sénat dit constater que l’ancien bureau a dépensé environ le quart du budget annuel, soit entre 25 et 27 %, au premier trimestre (Référence : relevé de la Direction du Budget du ministère de l’Economie et des Finances en date du 11 janvier 2018). « Certes, certaines rubriques budgétaires ont été utilisées à des pourcentages plutôt élevés (50, 80, 90 %), en raison d’exigences ponctuelles, tandis que d’autres n’ont pas été touchées (0%), soit 39 postes budgétaires. L’assemblée a autorisé le bureau à opérer des réaménagements sur les ¾ restants du budget pour les trois prochains trimestres de l’exercice fiscal afin de répondre convenablement aux besoins du Sénat et des sénateurs », affirme le bureau du secrétariat général du Sénat.
Sur son compte Twitter vendredi soir, le nouveau président du Sénat Joseph Lambert a écrit, nous citons : « Le nouveau bureau se met au travail. Dans un souci de transparence, il y a eu un inventaire du bilan financier du bureau précédent. »

Related posts

Leave a Comment