News

News

ROMRH / HARCELEMENT SEXUEL 

Harcèlement sexuel au travail a l’OMRH/Primature Haitienne depuis l’arrivée du Coordonnateur général  Josue Pierre-Louis  : des victimes en parlent
l’ arrivee de m. J. Pierre-Louis  a la tete de cette institution, dans toutes les cellules de travail, c’est au quotidien que les femmes et les filles connaissent la vie dure. 
Dans un pays où il est presque plus facile de mourir que de trouver un emploi, de nombreuses jeunes filles et femmes se retrouvent sans armes face aux harcèlements CG .
Replonger dans le chômage ou offrir son corps à son chef, voilà un grand dilemme pour de nombreuses jeunes professionnelles qui sont le plus souvent très qualifiées.
En dépit de leurs compétences et savoir-faire, les femmes et les filles ne cessent d’être considérées comme des instruments sexuels par le CG Pierre-Louis   
Ce n’est pas tant les expertises des employees qui intéressent le CG declarent plus d’ une dizaine de filles et femmes employees de  la Primature lors de leur visite aux organisations SOFA et RNDDH aujourd’hui.
 En Haïti, de nombreux responsables d’entreprises privees et publiques, ministres  directeurs généraux ou superviseurs de sexe masculin se servent de leurs influences pour exiger aux femmes et aux filles de leur offrir leurs corps sous peine de les renvoyer si elles n’obtempèrent pas.
Malgré ses antécédents désastreux, m. Pierre-Louis  n’a jamais cessé de  faire des avances aux jeunes femmes et filles .
 Ce qui leur mettent  mal à l’aise , raconte plus d’ une dizaine de femmes et filles presentes ce matin aux organisations SOFA et RNDDH. 

 Dans un premier temps, font savoir ces femmes et filles , le CG planifiait une activité qui devait avoir lieu des un hôtels du Sud et de l’artibonite  et le CG s’est montré plus soucieux de ses soirées là-bas que de l’activité elle-même. 
« Il m’a proposée d’occuper la même chambre que lui quand on serait arrivé à l’hôtel. Sans que je lui pose de questions, il m’a fait la promesse que rien ne se passerait entre nous, qu’il me considère comme une petite sœur, … », raconte une employee de l’OMRH  entre amertume et colère.
 « Il a continué avec ses avances. Il fait l’éloge de ma beauté tous les jours en utilisant des mots très suggestifs. J’étais tout le temps dans l’embarras devant ses gestes », témoigne la victime etant employee de l’OMRH  depuis 8 ans. 
Le CG est très trivial et furieux contre toutes les femmes de l’OMRH qui s’opposent à ses propositions. Sous peine de révocation. 
Cela dépasse le cadre du travail », se plaignent -elles.

« Il m’a tout carrément dit qu’il veut passer un moment avec moi. J’ai refusé, il m’a menacé de me révoquer », témoigne une autre fille de la Primature ayant 5 ans de service.
Il est même que le CG l’ait agressée verbalement et physiquement.
 « Un jour, il m’a trouvée et m’a tapotée les fesses en me rappelant qu’il veut à tout prix que je couche avec lui » 
Elle ne veut pas attendu qu’un autre incident de ce genre se produise pour porter plainte aux organisations SOFA et RNDDH.
 Le CG de l’OMRH  veut coucher toutes les femmes de sa boite. Il leur invite tout le temps à son bureau.
Pour une petite partie de jambes en l’air avec une employee, m. Pierre-Louis  est pret a tout. 
« D’abord, ils leur offrent tout un ensemble d’avantages : voitures de luxe, téléphones derniers cris, etc. Ensuite, il commencent à  harceler ces femmes et filles  ainsi que les nouvelles qui travaillent à l’OMRH . Les femmes et filles de cette boite ne se sentent pas acceptées à leur juste 

Le harcèlement sexuel etant monnaie courante depuis la venue de Josue Pierre-Louis, cette Institution doit etre faite l’objet d’une enquête menée conjointement par la « Solidarite Fanm Ayisyen » (SOFA) et le Réseau national de Défense des Droits humains (RNDDH).
C’ est le souhait de toutes celles victimes de harcellement de l’OMRH.

Related posts

Leave a Comment