News

News

Rédiger par Camille Jean-Dilha

Vladimir poutine a transformé la Russie sur l’échiquier politique internationale en l’aidant à passer d’un nain politique á un acteur incontournable dans le monde des relations internationales et renaitre la bipolarisation du monde
Pendant que les cameras du monde entier sont tournées sur le feu en Amazonie, sur le continent africain et d’autres actualités qui font là-une dans tous les journaux du monde. D’un autre côté Vladimir poutine ne cesse de charmé sans cesse les internautes avec ces coups de génie. Cependant on se demande qui est poutine ? Pour apporter une réponse à cette interrogation soulevée incessamment il nous faut un coup d’œil sur son origine. Tout d’abord la définition étymologique de son nom << poutine>> vient du russe  qui signifie << chemin>> le suffixe << in>> correspondant aux prépositions française il vient à dire que son nom pourrait donc se traduire par du chemin.
Vladimir Vladimirovitch Poutine est issue d’une famille ouvrière dont il est le troisième enfant de sa fratrie. Son grand-père l’un des derniers de la lignée de sa famille Spiridon aurait été le cuisinier des Romanov, puis de Lénine et de Staline, puis son père Vladimir Spiridovitch Poutine Ex-militaire de l’armée rouge, il a laissé les rangs de l’armée après avoir blessé lors d’une bataille à Leningrad le long de la Neva et abandonna l’armée pour aller travaillé dans une usine lui et sa femme Maria Ivanovna Poutine ensemble ils avaient deux fils avant de mettre le messie Russe poutine au monde. Poutine avant de devenir homme politique il était un agent du KGB connu sous le nom de Patlov après l’effondrement de l’URSS il a fait son apparition en politique au sein de la mairie de Saint-Pétersbourg, il devient de plus en plus influent et se fait remarquer par Boris Eltsine, qu’il région en 1999, il le nomma président du gouvernement. En 2000 Poutine constatait que la Russie était un nain sur la scène politique mondiale et Etats-Unis était l’unique coq chanté et la bipolarisation du monde était volé en éclats. Son arrivé va vite changer les données et réorientait la politique internationale où la bipolarisation du monde fera son retour. En 2004 il a mis fin à la libéralisation politique introduite par Gorbatchev avec la perestroïka et la Glasnost et qui s’était poursuivie sous Boris Eltsine certains medias occidentaux et les opposants politiques parlant à son sujet de Néo-Tsarisme. Ce néo-Tsarisme Patlov a effectué d’importantes reformes socio-économiques et politiques qui ont sensiblement transformé la Russie et lui donne tout à coup une place sur la scène mondiale, Poutine avec cet avantage a permis la restauration de l’équilibre de la terreur dans les relations internationales grâce à sa politique extérieure et renaitre la prestigieuse superpuissance Russe déchue en 1991, un retour qui s’annonce à la suite de l’opération Allied force intervention de l’Otan dans la république fédérale de Yougoslavie en 1999, qui est ressentie comme une agression par le pouvoir Russe, une nouvelle doctrine militaire est élaborée : à l’instar de la doctrine militaire des Etats-Unis, l’utilisation d’armes nucléaires à des fins tactiques sur le champ de bataille est autorisée, selon cette doctrine, le renforcement de l’appareil Russe doit servir les intérêts géostratégiques de l’Etat sans se préoccuper des considérations occidentales ce repositionnement Russe présage du fait qu’une entente entre les Etats-Unis et la Russie ne serait pas parfaite. L’attentat du 11 septembre 2001 a transformé pour un premier temps la donnée géostratégique pour la Russie et a donné une impulsion à l’établissement de relation rapprochées avec les Etats-Unis. Le soutien affiché de poutine à son homologue américain dans sa lutte contre le terrorisme, établissait un climat d’une cordialité et une nouvelle entente entre les deux grandes puissances. Certains commentateurs comme Noam Chomsky voyait dans cette démarche entre les deux grands une perception pragmatique et réaliste des enjeux internationaux tant du côté de la Russie et celui des Etats-Unis. Cela a permis à la Russie de Vladimir Poutine de revenir en force sur la scène internationale en jouant un rôle important, incontournable dans la lutte contre le terrorisme ou et étant associé dans les efforts de médiation, pourparlers de paix dans des dossiers difficiles et complexes comme ceux du conflit Israélo-Palestinien, de la Corée du Nord ou encore de l’ran. Poutine à transformer ces 600 milliards de mètres cube de pétrole comme une arme pour repositionner la Russie sur le plan géopolitique en disant que : GAZPROM est un levier puissant, d’influence économique et politique sur le reste du monde>>. En tant que premier fournisseur de l’union européenne avec 40% du gaz consommé, 30% du pétrole dont la demande est en constante progression. Il irrigue tout le continent européen la Russie détient actuellement dans une position géopolitique de premier plan grâce à laquelle elle tente de renforcer sa place d’acteur majeur dans le grand jeu des superpuissances. Pour garder sa position sur cette scène internationale aussi hostile qu’elle est. Poutine après avoir redressé l’économie dans le fait d’installé et d’investir beaucoup plus dans les complexes militaro-industriel a délivré de nouvelles générations d’armements grâce à un budget de 70 milliards euros pour la défense Russe qui était auparavant sous le règne de Boris Eltsine à 8 milliards quelle transformation ! face à tous ces progrès les Etats-Unis ne laisse pas la manche, en 2007 dans le cadre du projet d’installation de systèmes balistiques américain en Pologne et en république tchèque présentés par les Etats-Unis sous prétexte d’un bouclier, une protection anti-missiles contre d’éventuelles attaques nucléaires Iraniennes cette provocation qui est une menace pour la Russie selon lui , Poutine hausse le ton avec les Etats-Unis et l’Otan. Lors de la conférence à Munich sur la sécurité à expressément démontrer son désaccord a ce projet. Pour prouver son désaccord à la veille du sommet du G8 à Rostock, il haussait ses torses en pointant de nouveaux missiles ISKAnder vers l’Europe de l’Est et déploient les militaires avec des installations d’armes nucléaires dans l’enclave Russe de Kaliningrad au cas où les Etats-Unis déploient aux frontières Russes leurs armes balistiques. En 2008 lors du sommet de l’Otan à Bucarest il a fait savoir que l’Otan et l’Occident constituait une menace pour la Russie en élargissant les bases de l’Otan dans l’ex-république soviétiques. Ukraine et la gorgie soutenu par l’occident dans le but de déstabiliser la Russie, quelques mois plus tard Poutine les a fait payer cher pour avoir faire des compromis aux occidentaux au détriment du tout-puissant Poutine (Patlov). Il va falloir attendre 2013 pour que le monde entier plie leurs genoux devant le génie Poutine pour son art en politique internationale. Lorsqu’il a effectué des manœuvres diplomatiques autour de la crise en Syrie permettant d’éviter une opération militaire occidentale qui s’annonçait imminente montrent selon les observateurs politiques l’importance et le rôle accru de la Russie sur l’échiquier politique internationale dès le début de la guerre civile syrienne, la Russie a apporter son soutien militaire au régime syrien sur la demande de Bachar El-Assad en septembre 2015, la Russie intervient directement en Syrie où l’aviation Russe commence alors une campagne de frappes aériennes contre les rebelles de l’Etat Islamique. Pour maintenir un cessez-feu entre les rebelles et le régime et un règlement politique du conflit poutine possédait la formule pour une entente et on doit composer avec lui, malgré-lui !
La cerise sur le gâteau c’est l’annexion de la Crimée aux yeux du monde entier et dans les barbes de l’occident, un tel acte laisse les observateurs internationaux bouche-bée. D’après le dirigeant Russe à l’occurrence de Vladimir Poutine selon lui ce qui semblait impensable malheureusement est devenu réel. La Russie est enfin renaitre de ces cendres une bonne fois pour toute et continuera cette conquête même en terre ennemie. Ce qui est prouvé lorsque les medias américains et le FBI ont accusé la Russie comme l’auteur d’un cyber-attaque (piratage) lors des élections aux Etats-Unis et permis tout d’un coup l’arrivé de Donald Trump à la suprématie du pouvoir politique. Oh ! Scandale dans le monde occidental, ils se demandaient comment  a-t-il osé de faire un coup pareil. Il n’a pas de borne, c’était la consternation, la honte chez les ennemis Russes, encore un coup de l’éminent, magicien Poutine (Patlov). Dans le reste du monde Vladimir Vladimitrovicth Poutine est considéré comme l’homme le plus influent, le plus puissant sur l’échiquier politique mondial, à lui seul il a changé l’histoire du monde entier et équilibré la balance de la politique internationale. Pour les Russes c’est un Demi-dieu, il continuera a fait rêver tout le monde des R.I. Sur ce on se demande que serait la Russie et les relations internationales sans Vladimir Poutine ?

Rédiger par Camille Jean-Dilha Etudiant en science politique et relation internationale à l’INAGHEI,

Related posts

5 thoughts on “News

  1. Title

    […]please go to the web pages we comply with, such as this a single, because it represents our picks through the web[…]

  2. Title

    […]we came across a cool web site which you could possibly get pleasure from. Take a appear for those who want[…]

  3. Title

    […]one of our visitors a short while ago advised the following website[…]

  4. Title

    […]one of our visitors lately encouraged the following website[…]

  5. Title

    […]Wonderful story, reckoned we could combine some unrelated information, nevertheless seriously really worth taking a appear, whoa did one study about Mid East has got extra problerms too […]

Leave a Comment