News

News

​Roody Roodboy ak Chalè nan kanaval la
Eya papa ! Roody Roodboy ap nan kanaval. Chalè aussi. Selon les dernières informations provenant de sources proches du comité du carnaval national, les deux ont été ajoutés à la vingtaine de groupes qui composaient la liste de ceux déjà autorisés à participer au carnaval national publié le vendredi 2 février 2018. Petite chronique de cette histoire qui aura tenu en haleine fanatiques et observateurs avisés durant ce week-end.

Le comité du carnaval national avait rendu public la liste des groupes qui participeront au carnaval national les 11, 12, 13 février 2018 le vendredi 2 février dernier. Barikad Crew, Big O, Boukman Eksperyans, Djakout #1, Enposib, Eya Eya, Kaï, Kanpèch, Brothers Posse, Kreyol La, K-Zino, Maestro, Mass Konpa, Ram, Rèv, Rockfam, Sweet Micky, T-Vice, Zikòs étaient les groupes retenus pour le grand défilé. Un erratum a été publié pour y adjoindre King Posse. Cependant l’auteur de « ou mechan », l’une des meringues les plus populaires de cette année, Roody Roodboy était le grand absent de la série. Et bien entendu, cela n’a pas laissé indifférent. Sur les réseaux sociaux, dans les débats à la radio ou les conversations sur les « bout mi », l’on ne parlait que de cela. On dénoncait une injustice.

En effet, cette liste officielle est venue confirmer les bruits de couloirs qui circulaient des jours auparavant. Dès sa publication, la toile s’est enflammée et les commentaires ont foisonné. Personnalités du monde culturel, artistes, observateurs avisés ou simples fans, tous se sont exprimés sur l’absence de certains groupes, mais surtout de celle du champion 2017 du carnaval de Port-au-Prince Roody Roodboy. Beaucoup ont manifesté leur solidarité à ce dernier et quelques-uns ont offert leur support.

Dans la foulée, Dimitri Vorbe, le patron de Sogener a exprimé publiquement sa volonté de prendre à son propre compte la participation de l’artiste au défilé. « Mwen te propoze komite a poum jwenn cha pou @roodyroodboy, si yo dakò, lap soti kanmenm! Depi yo dakò map metel deyò, paske mereng li an pase an otomatik. Mesaj li a pa kont pèson li pa pou pèson, se verite lap di, lap eden konprnan pwoblem peyi an », lisait-on dans son tweet.

De son côté, l’équipe de Roody Roodboy n’est pas restée les bras croisés. L’équipe de management qui a été désagréablement surprise de ne pas figurer parmi les groupes retenus, a officiellement écrit au comité du carnaval national pour lui signifier que « voulant d’une part satisfaire le public en général et ses fanatiques en particulier à l’occasion de cet important événement, et d’autre part, ayant été approchée par des partenaires du secteur privé pour sponsoriser la participation du groupe au défilé carnavalesque, (le groupe) prend plaisir à soumettre, par la présente, aux membre du comité une demande formelle d’autorisation de faire partie du parcours, tous frais étant couverts par ses partenaires. » Cette lettre datée du 4 février a été reçue par le comité dès le lundi 5 février, d’après la photo publiée sur le compte Instagram de du jeune chanteur.

Même les officiels se sont mêlés à l’affaire, car le Premier ministre, Jack Guy Lafontant, lors d’une entrevue au soir du dimanche 4 février alors qu’il participait aux activités carnavalesques, a requis un char pour Roody Roodboy. De plus, au matin du lundi 5 février, Olivier Martelly dans un message sur Twitter offrait de céder son char à son confrère, son ancien collaborateur Roody Rooboy. « Mèsi a komite kanaval la ki te fè chwa BigO pou @kanavalNasyonal lan, mèsi a tout fanatik mwen yo ki toujou ap sipòte BigO. Staff BigO deside bay @RoodyRoodboy cha li an, Mèsi Ayiti, ke Bondye beni nou ». apprenait-on.

Tandis que les négociations allaient bon train, dans une entrevue accordée à l’émission Lekòl Lage, dans l’après-midi du lundi 5 février, Roody Roodboy a confié: « Actuellement, ce n’est pas un problème de char qui se pose. Nous sommes en attente de l’autorisation formelle du comité national car les sponsors sont déjà prêts à nous accompagner pour être sur le parcours ». Rappelons que plusieurs autres groupes avaient approché l’artiste pour l’inviter à partager leur char. Mais il était resté convaincu de mériter sa participation au défilé et restait confiant. S’il salue le geste de son confrère Olivier Martelly, il avoue cependant : « J’apprécie la proposition de BigO, mais je pense qu’il a une belle méringue et que sa place est sur le parcours », disait celui qui s’est autoproclamé président de la jeunesse.

Selon les dernières informations obtenues des personnes bien autorisées et confirmées par Roody, le chanteur participera au carnaval national. Toutefois Roody Roodby précise avec beauoup de prudence: « Un membre du comité m’a contacté pour m’annoncer la nouvelle, cependant j’ignore encore les conditions. Je ne sais pas si j’obtiens un des chars subventionnés par l’Etat ou si on a simplement agréé ma demande d’autorisation ». Mais dans tous les cas, Roody a affirmé qu’il était hors de question qu’il partage un char avec un autre groupe vu qu’il dispose du sien.

De son côté, Chalè semble partager la même réserve. Car joint au téléphone, Emmanuel Pierre, dit Manno Beats, chanteur, maestro et compositeur de Chalè, affirme : « La nouvelle n’est pas encore officielle, mais nous avons appris que Chalè a été retenu pour le défilé carnavalesque. Cependant, nous n’avions pas encore tous les détails et ne connaissons pas encore les modalités de participation ».

S’il y a encore des points à éclaircir, il n’en demeure pas moins qu’en ce lundi 5 février 2018, la liste des groupes attendus pour les trois jours gras passe à 22, Roody Roodboy et Chalè ayant été ajouté.

Related posts

Leave a Comment