Infos

Infos

Biondy: Haïti – FLASH : Situation critique dans les hôpitaux, l’AHPH lance un appel d’urgence
13/02/2019

Face à la dégradation de la situation socio-économique et politique en Haïti ces derniers jours, le Dr Franck Geneus Président de l’Association des Hôpitaux Privés d’Haïti (AHPH) exprime ses vives inquiétude au nom de ses 28 hôpitaux membres, soulignant que ses hôpitaux commencent à faire face à des défis majeurs notamment : « […] pénurie d’électricité, pénurie de carburants, pénurie d’oxygène, appauvrissement des stocks de médicaments et arrêt des moyens transports et des moyens de communication » qui ont déjà causé plusieurs victimes…

Note de l’AHPH :
« […] Nous ne pouvons pas manquer de signaler que présentement parmi nos membres, où l’on compte, des hôpitaux importants de la zones métropolitaine tels que les réseaux des 4 hôpitaux du Développement d’Activités de Santé en Haïti (DASH) : l’hôpital St Camille, Medimax, Lambert Santé, l’Hôpital St Damien (nos petits frères et sœurs), les Citymed, l’hôpital SODETH, Grâce Children Hospital, l’hôpital Bernard Mews, Centre Hospitalier de Carrefour, King’s Hospital et l’Hôpital Adventiste d’Haiti entre autres, nous comptons déjà des victimes de la violence aveugle qui règne dans le pays.

Par dessus tout, nous nous inquiétons des risques que font courir pour la santé publique le bloquage continue de toutes les activités socio-économiques du pays. Tous nos hôpitaux commencent à faire face à des défis majeurs; pénurie d’électricité, pénurie de carburants, pénurie d’oxygène, appauvrissement des stocks de médicaments et arrêt des moyens transports et des moyens de communication. Ces défis mettent directement en jeu notre capacité à sauver des vies.

Nous lançons un appel urgent à tous les protagonistes de la crise pour leur demander de comprendre à quel point l’impact est majeur pour le bien-être et la survie immédiate de toutes les strates de la population.

Nous demandons à ce que la priorité soit accordée aux services médicaux du pays pour l’accès à l’électricité, au carburant et à la sécurité de nos locaux, de notre personnel, de nos ambulances et autres moyens de transports.

Nous sollicitons dans l’immédiat des protections spéciales de la part de la police pour nous permettre de nous ravitailler en médicaments, d’évacuer nos malades et de faire fonctionner le système. Nous demandons à tous les protagonistes de trouver en urgences des solutions a même de mettre fin à cette crise et ceci sans délais.

Nous en appelons à toute la conscience citoyenne à tous les niveaux pour permettre le fonctionnement continue des hôpitaux d’Haïti car il y va de notre survie à tous. »

Biondy: Haïti – Sécurité : L’UEH condamne les violentes attaques contre le Rectorat
13/02/2019

Le Rectorat de l’Université d’État d’Haïti (UEH) informe que ses locaux ont été l’objet d’attaques violentes le 7 février dernier par des individus mal intentionnés qui ont voulu profiter de la situation de crise actuelle du pays pour réaliser leurs forfaits.

C’est vers 11h30 du matin que ces individus, parmi lesquels certains étudiants expulsés de l’UEH, notamment Kébert Bastien, alias « Keb », Jean Gardy Clervil alias « Pakamo » et « Flore » ainsi connue , ont érigé des barricades enflammées dans toute la zone et même devant la barrière principale de l’institution. Voulant pénétrer la cour intérieure, ils ont tenté d’enfoncer la barrière et la porte d’entrée du poste de contrôle, mais sans succès. Ne voulant pas rester à ce stade, ils ont lancé sans répit des pierres et des cocktails molotov contre les locaux qui ont causé des dégâts importants et ont tenté d’incendier la salle d’accueil du Rectorat.

Bilan partiel des dégâts :

Plusieurs pare-brises de véhicules brisés,
Une caméra de surveillance extérieure détruite
Une conduite d’eau brisée
Un câble d’accès internet détruit par un cocktail Molotov
La barrière principale endommagée par le feu
La porte du poste de contrôle sérieusement endommagée

Le Rectorat condamne énergiquement ces actes et rappelle que cela fait la énième fois que ces anciens étudiants expulsés et leurs acolytes profitent de la situation socio-politique pour attaquer violemment les locaux de l’Université et s’en prendre aux biens de l’institution et à la vie de ses membres. Le Rectorat ne se laissera pas intimider par la violence de ces fauteurs de trouble qui n’ont aucun sens du bien commun et dont les dossiers en justice demeurent encore ouverts.

Haïti – Environnement : 300,000 plantules pour protéger le bassin versant de l’étang La Chaux
13/02/2019

Dans le cadre de la campagne de reboisement dans la commune de Camp-Perrin (Sud), notamment pour protéger le bassin versant de « l’étang La chaux », l’unique étang de la commune, le Ministère de l’Environnement entend mettre en terre plus de 300,000 plantules forestières et fruitières et créer plus de 200 emplois « verts » dans la zone. C’est dans cette perspective lancée en janvier dernier que ce travail se poursuit, contribuant à la lutte contre la pauvreté et au renforcement de la sécurité alimentaire des famille de ces travailleurs.

Cette initiative pilote de développement de forêts communales, arrive dans un contexte où Joseph Jouthe, le Ministre de l’Environnement s’engage à mobiliser toutes les entités du Ministère et des groupes organisés en vue de lutter contre la dilapidation systématique des ressources ligneuses, qui réduit le couvert forestier national à sa plus simple expression « Il est nécessaire de développer chez chaque citoyen, des sentiments d’amour, de respect et d’engagement envers le patrimoine écologique du pays » a déclaré le Ministre, ajoutant « C’est pourquoi nous développons au niveau du Ministère, une approche inclusive et de proximité qui met le citoyen au centre du processus de restauration et gestion des ressources ligneuses du pays, en développant de mini forêts communales ».

Jean Marc Cherisier, le Directeur Départemental du Sud de l’Environnement a rappelé que toutes les plantules qui sont utilisées dans le cadre de cette campagne proviennent directement du centre de Germoplasme forestier et fruitier du Sud , ajoutant que cette activité sur le long terme combattra l’érosion du sol, protégera l’étang la chaux contre l’envasement et contribuera à garantir l’équilibre écologique de cette richesse naturelle.

Haïti – Sports : Les Jeux Sportifs Scolaires se poursuivent malgré la crise au pays
13/02/2019

Malgré la crise que traverse Haïti qui paralyse en grande partie les activités en Haïti, le Ministère de la Jeunesse, des Sports et de l’Action Civique informe qu’après le Sud-Est, le Sud et l’Artibonite, ce sont les élèves du département du Nord-Est qui ont commencé à disputer les compétitions des Jeux Sportifs Scolaires 2018-2019, lancés pour ce département à Ouanaminthe, le 8 février dernier.

Résultats de Football enregistrés du 8 au 10 février 2019 dans le Haut Plateau dans le cadre de ces jeux :

École Anténor Firmin versus Lycée Dumarsais Estimé : [1-0]
École Nationale Charlemagne Péralte versus École Nationale Guy Malary : [1-0]
Collège Fondation Chrétienne versus Collège Eben Etzer [2-2

Haïti – Politique : Le Sénat divisés sur l’avenir du Président Jovenel Moïse
13/02/2019

Alors que c’était dans la soirée du lundi 11 février au Café des Copains (Port-au-Prince), des membres de l’opposition radicale (Me André Michel, Moise Jean Charles, Nenel Cassy et d’autres leaders de l’opposition) du Secteur Démocratique et Populaire invitaient la population à intensifier les mouvements de protestation continuaient d’exiger la démission du Chef de l’État, les sénateurs à la Chambre haute affichaient leur division sur l’avenir du Président de la République.

10 sénateurs de l’opposition entre autres : Nenel Cassy, (Famni Lavalas) Evaliere Beauplan (PONT), Ricard Pierre (Pitit Dessalin) et le Sénateur Youri Latortue (AAA) qui a rejoint l’opposition minoritaire plaident pour un départ immédiat du Chef de l’État, alors que 12 sénateurs proches du pouvoir, qui détiennent la majorité relative, entre autres : Denis Cadeau, Francenet Denius, Garcia Delva, Jean Marie Ralph Féthière, Jean Rigaud Bélizaire, Nawoon Marcellus, Onondieu Louis, Pierre Francois Syldor, Rony Célestin, demandent au Président Moïse et au Premier Ministre Céant d’initier un dialogue avec l’opposition et invite cette dernière à s’asseoir autour de la même table.

À la chambre basse 9 députés de l’opposition radicale très minoritaire dont entre autres Joseph Manès Louis (Fanmi Lavalas), Roger Millien (Fanmi Lavalas), Jean Robert Bosse (OPL), Bertrand Sinal (Fanmi Lavalas), Reynald Exantus (OPL) et Belizaire Printemps (Fanmi Lavalas), exigent également la démission du Chef de l’État.

Related posts

Leave a Comment