Infos

Infos

Haïti – AVIS : Air Canada annonce l’annulation de plusieurs vols pour Haïti
17/02/2019

Air Canada annonce l’annulation de son vol du mercredi 20 février 2019 pour Port-au-Prince, ainsi que de ses vols subséquents. Air Canada précise pour les canadiens qui veulent prendre le vol de lundi, qu’il y a toujours des places disponibles et de contacter Air Canada directement le plus rapidement possible. La compagnie honorera tous les billets valides.

Veuillez noter que d’autres compagnies aériennes ont toujours des vols disponibles après le 18 février.

De son côté, l’Ambassade du Canada à Port-au-Prince affirme « Nous travaillons activement avec les compagnies aériennes et les voyagistes afin d’aider à coordonner des options de départ pour les canadiens concernés. »

Rappelons que les Canadiens en Haïti qui ont besoin d’une aide consulaire d’urgence peuvent communiquer avec le Centre de surveillance au +1 613 996 8885 (à frais virés, où disponible). Ils peuvent aussi envoyer un courriel à sos@international.gc.ca

L’ambassade du Canada à Port-au-Prince est toujours opérationnelle et fournit des services consulaires, y compris ceux en ligne. Une priorité est accordé aux demandes urgentes d’aide aux Canadiens qui désirent quitter le pays : contactez-nous au sos@international.gc.ca ou à frais virés au +1-613-996-8885.

Biondy Léon

Haïti – RD : Israël propose ses technologies pour protéger la frontière
17/02/2019

Daniel Biran, l’Ambassadeur d’Israël à Santo-Domingo, a annoncé cette semaine que son pays était prêt à collaborer avec la République Dominicaine pour trouver une solution aux problèmes de la frontière avec Haïti « Nous avons toutes sortes de technologies et d’alternatives pour la frontière » a-t-il déclaré, citant l’utilisation de drones et la surveillance par satellite, parmi les options qui pourraient être utilisées pour lutter contre la contrebande et la migration illégale.

Daniel Biran a souligné qu’en raison de la longueur de la frontière qui séparent les deux pays de l’île (376 km), un projet de grande envergure et à long terme serait nécessaire, sans toutefois préciser sa pensée. Ajoutant, « Bien que les conditions de l’État d’Israël et celles de la république Dominicaine, ne soient pas les mêmes, je pense que nous pouvons apporter notre expérience, chaque pays ayant le droit et l’obligation de protéger ses frontières ».

Une annonce qui intervient quelques jours après que Federico Antún Batlle, le Président dominicain du Parti social-réformiste social chrétien (PRSC), un parti nationaliste anti-haïtien de l’opposition, qui avait réagit sur la sécurité de la frontière avec Haïti avait déclaré « C’est une frontière pratiquement ouverte, où tout passe sans aucun contrôle des autorités; et c’est la voie la plus facile pour l’immigration clandestine sur le territoire national » ajoutant que la construction d’un mur à la frontière devenait de plus en plus nécessaire et urgente. « Un mur tout au long de la bande frontalière est fondamental pour la survie du peuple dominicain, car il nous permettra de d’empêcher la contrebande et la migration clandestine des haïtiens et assura la sécurité des populations dominicaines vivant dans la zone frontalière. »

Related posts

Leave a Comment