Éditorial

Éditorial

Le Mot de la Rédaction de Galaxie par Raphaël Théoma Daniel…

13 décembre 2018…

Une Trêve pour mieux Tromper…

Une trêve est un temps d’arrêt limité et négocié par des belligérants pendant une guerre ou un conflit.

En Haïti, Le mot fort de cette fin d’année, est ‘’Trêve’’.
La tendance veut qu’on identifie ‘’Qui’’ doit observer une trêve, Qui doit donner une chance au pays, à la population en cette fin d’année ; sur les réseaux, dans la presse, l’opposition est stigmatisée en ce sens ; le président de la chambre des députés membre de Bouclier, Kid, Parasol, Consortium et tous les autres partis pro PHTK résument la stabilité, le calme au silence de l’opposition ; Gary Bodeau a même félicité la population qui a boudé les appels à manifester de ces derniers jours. Quelle vision naïve et quelle compréhension simpliste !

Et pourtant la ‘’Guerre’’ est Totale. Nous sommes face à un Ennemi Puissant qui nous a tout pris ; c’est le temps de la Grande Privation.

S’il faut rester dans cette logique, il n’y a pas une trêve à observer mais un ensemble de trêve.

Malheureusement, on n’a pas demandé au dollar d’observer une trêve face à la gourde, ni aux pilleurs des caisses de l’état, aux corrompus, aux menteurs de prendre une pause…

Pourquoi maintenant alors que les pauvres ont passé une année à se faire agresser par la faim, par les détritus, par les sirènes hurlantes, alors que les jeunes, les familles sont secouées par la peur du lendemain.

Si on demande une trêve, c’est parce qu’on est conscient et d’accord qu’il y avait une hostilité ambiante ; la grande inquiétude c’est qu’après les fêtes, tout redeviendra comme avant. Ce n’était qu’une Trêve, pour mieux Tromper…

Raphaël Théoma Daniel,
Philosophe/Communicateur

Related posts

Leave a Comment