Editorial

Editorial

Le Papier de RAFO, 30 avril 2019. Une Courtoisie de la ‘’Fondation Harry BRETOUS’’…

1er Mai : Les 3 Bottes du Pouvoir…

Parler de Travail, c’est faire référence à des Bottes. Combien sommes-nous comme travailleurs ? Où sont nos bottes, nos outils et surtout nos chèques ?

Lorsque le président Jovenel Moise avait acheté ses bottes jaunes, il savait pourquoi ; il avait en tête les kilomètres qu’il devait parcourir dans le cadre de sa caravane changement à travers les plaines, les mauvaises routes du pays ; depuis quelques temps, les bottes du président seraient-elles au repos en regard des résultats? Et combien les avait-il achetées ? Simples questions.

Le maire de la Capitale a été obligé lui aussi de s’en procurer une paire, à cause de son rôle peu reluisant de premier ‘’Eboueur’’ qui ne sied pas à un Edile d’une capitale, cependant nous étions en Haïti ; Youri Chevry malheureusement, s’il n’y prend garde passera les 4 années de son mandat dans ses bottes entrain de superviser le ramassage des ordures qui lui viennent des mornes déboisées de Canapé-vert, de bourdon, Pétion-Ville et ses hauteurs, mais surtout d’un problème de vision de l’Etat.

La 3eme paire de bottes, de même couleur que celle du président de la république appartient au sénateur de l’Artibonite Gracia Delva, dit ‘’Aya’’ ; je vous fais grâce des détails, vous les connaissez déjà ; des bottes griffées, pour une bagatelle de 2000 euros, une pitance pour un sénateur d’Haïti qui roule sur l’or en faisant main basse sur le Budget National. Pour quelles occasions a-t-il acheté ces bottes…Mystère ?

Il ne reste qu’une paire de bottes, celle du Gros Peuple, des Jeunes ; mais faute d’argent, ils sont chaussés de sandales, ‘’Bata Limbé’’, ‘’Boyo’’, Tennis, ‘’Karioka’’, Djol Kochon’’ ; des chaussures usées, éculées qui méritent d’être remplacées depuis bien longtemps à force de battre le béton tous les jours à la recherche de travail, du pain quotidien; mais l’argent, pour s’en procurer de nouvelles paires, a été détourné, volé ; et le peu qui reste est réparti en lot et séparé à travers des projets bidon, la surfacturation, des contrats douteux, des retours d’ascenseurs ; observez bien, la formation du prochain gouvernement attise déjà les appétits…

Ce pays aurait du être celui des bottes de travail ; cependant il est malheureux de constater que ceux qui sont aptes n’ont pas de bottes ; et pour la plupart ceux qui en possèdent reposent dans un placard, recouvertes de poussières parce qu’elles n’ont jamais servi.

Ou sont vos bottes et de quelle couleur sont-elles ? C’est le temps de la Lutte contre ce ‘’Système’’ trop longtemps décrié…

Raphaël Théoma Daniel…

Journaliste/Philosophe/Conférencier

momplaisiraf@gmail.com

Remerciements à Mes Eddy-Paul Fleurant/Peter Reynold Delciné et le Jeune Barreau de P-a-P, UNASMOH…

Related posts

Leave a Comment