Éditorial

Éditorial

Le Papier de RAFO, 18 avril 2019. Une Courtoisie de la ‘’Fondation Harry Bretous’’…

PASSION du CHRIST : POUVOIR et CORRUPTION…

‘’À signaler, cette présentation Politique de la Passion n’enlève rien à la vision Eschatologique de la Crucifixion…’’

Après la grande dispersion, la destruction du temple, les Juifs se retrouvèrent partout ; c’était de là que venait le terme ‘’Juif Errant’’ ; une appellation à juste titre, les Juifs se dispersèrent un peu partout dans le monde. Dans la bible plus précisément l’Ancien testament, 2eme livre des chroniques, chap. 36 : 17-21, il y a une prédiction de cette grande dispersion par le prophète JEREMIE…

“Alors l’Éternel fit monter contre eux le roi des Chaldéens, et tua par l’épée leurs jeunes gens dans la maison de leur sanctuaire; il n’épargna ni le jeune homme, ni la jeune fille, ni le vieillard, ni l’homme aux cheveux blancs, il livra tout entre ses mains. Ils brûlèrent la maison de Dieu, ils démolirent les murailles de Jérusalem, ils livrèrent au feu tous ses palais et détruisirent tous les objets précieux. Nabuchodonosor emmena captifs à Babylone ceux qui échappèrent à l’épée; et ils lui furent assujettis, à lui et à ses fils, jusqu’à la domination du royaume de Perse.”

Et en 63 avant notre ère, Pompée s’empara effectivement de Jérusalem. Ceci entraîna l’envoi en esclavage de nombreux prisonniers à Rome : ce fut l’élément fondateur de la Première Diaspora, la grande (“dispersion”) en Occident.

Cette occupation Romaine a donné lieu à des divisions, des luttes entre les chefs Juifs ; ils décidèrent de se soumettre sous la domination de Rome en vue de continuer à tirer profit de la religion, (le Judaïsme), autour d’un culte à un Dieu, qui rapportait des grosses fortunes ; une activité très lucrative, commerce florissant qui attisait la cupidité, les passions les plus vives, les bas instincts, la méchanceté. Voilà pourquoi un homme comme Hérode, intelligent, habile, comme lui seul a su faire comprendre aux autres classes de l’Elite Juive de l’époque comment tirer profit de l’occupation romaine…

Il leur enseigna la RUSE, les BASSESSES, en vue d’atteindre les objectifs de leurs ambitions ; est-ce pourquoi il avait divisé le pouvoir en deux ; les prêtres, scribes, pharisiens, sanhédrin, sacrificateur auraient le pouvoir religieux, (c’est à dire les Affaires), lui le Pouvoir Politique… Il aimait le monde de la ‘’CORRUPTION’’. La religion, la philosophie, le patriotisme, la vertu n’avaient pas de sens pour lui.

Il écarta et élimina tous ceux qui lui firent ombrage; est-ce pourquoi lorsqu’on annonça la venue d’un Roi Juif qui viendra avec puissance relever les pauvres, briser les chaines et sécher les larmes, il s’irrita; il passa malicieusement le mot aux chefs religieux en leur disant qu’un Roi Juif devait venir et leur enlever tous leurs PRIVILEGES cléricaux, tous les CONTRATS qui rapportaient de l’Argent ; il allait soulever le peuple et mettre fin au COMMERCE dans le temple.

La suite, vous la connaissiez à la lumière des écrits des évangiles ; le Nazaréen dans son ministère fut accusé d’être un activiste, un blasphémateur ; Hérode joua habilement le jeu en se débarrassant d’un agitateur populaire qui commençait à drainer des foules et inquiéter un peu son règne ; la tactique consista à tuer dans l’œuf ce qui pourrait être incontrôlable plus tard : Un Soulèvement Populaire. D’autant que le peuple Juif, la masse, ne désespérait pas dans la venue d’un Messie pour les délivrer de l’occupant, les réunir et bâtir une Nation.

Tout se joua sur une logique de CONTROLE du POUVOIR en vue de reproduire les membres de l’élite par la nomination de grands prêtres dévoués, acquis à leur cause, qui se souciaient peu de la présence de Rome du moment que les Affaires marchèrent dans et par le temple.

La décision de tuer le Nazaréen considéré comme un trouble fête, empêcheur de tourner en rond vint de là ; ces gens de l’Elite Juive digérait mal les paroles dérangeantes comme : Les Premiers seront les Derniers. Vos pères ont tué des prophètes. Tombeaux Blanchis. Vous faites porter le joug de la loi aux malheureux. Les pauvres hériteront du royaume. La Dureté de vos cœurs. A quoi bon d’amasser des richesses inutiles ici-bas… Etc.…
Et comme il s’agissait de Grosses Sommes d’Argent, de l’Or, des Avantages Princiers, ils étaient prêts à tout, même le Fils de leur Dieu ne fut pas épargné ; ils l’ont Accusé, Condamné, Crucifié pour le faire Taire. C’était un ASSASSINAT POLITICO-RELIGIEUX…

Comparez, relevez les similitudes, comprenez vous-mêmes la puissance de la CORRUPTION et dans quel COMBAT on s’engageait quand on décidait de l’attaquer… (À signaler, cette présentation politique de la passion n’enlève rien à la vision eschatologique de la crucifixion…)

PASSION du CHRIST : POUVOIR et CORRUPTION…

Raphaël Théoma Daniel…
Journaliste/Philosophe/Conférencier
momplaisiraf@gmail.com

Remerciements à Mes Eddy-Paul Fleurant, Peter Reynold Delcine et le Jeune Barreau de P-a-P…

Related posts

Leave a Comment