Éditorial

Éditorial

Le Papier de Rafo, 11 avril 2019. Une courtoisie de la ‘’Fondation Harry Bretous’’…

Fouettez-nous, Battez-nous avec la Main droite SVP…

C’était notre supplication, notre prière envers notre professeur à l’école des frères de l’instruction chrétienne ou le fouet, les pires punitions étaient sacrés. Même les parents acceptaient cette logique barbare de bastonnade à l’école, parce que selon ce qu’on leur faisait comprendre, c’était bon pour nous, c’était la clé de la réussite.

Nous sommes nombreux à porter sur nos corps les marques, les cicatrices laissées par ces professeurs-bourreaux qui avaient tous les droits aux heures de classe et à l’extérieur. Des marques que le temps n’arrivait pas à effacer.

Ce professeur s’amusait à fouetter, les frêles proies sans défense que nous représentions, de la main droite ceux qu’ils considéraient, de la main gauche ceux qu’ils détestaient; et quand nous insistons sur la main gauche c’était parce qu’il était droitier, il ne contrôlait pas sa main gauche ; lorsqu’il voulait faire passer ses états d’âme, se venger, se défouler il l’utilisait et les coups de fouet laminaient, tannaient nos petits corps, mordaient nos jeunes chairs avec une violence inouïe, et les lanières de cuir touchaient n’importe quelle partie. Et dans notre frayeur, nous le supplions de nous lacérer de préférence de la main droite. Nous étions contraints d’accepter cette violence, ce non sens ; oui c’était un non sens puisque les meilleurs savants au monde étaient issus de système ou on ne brutalisait pas les enfants comme des bêtes de somme.

À la fin de la journée, de retour à la maison, certains avaient du mal à s’asseoir ; on cachait les plaies aux parents par peur, on pleurait en silence.

Cette histoire triste nous ramène à la réalité d’aujourd’hui ou comme des écoliers résignés nous supplions les responsables de nous faire du mal mais sans nous écorcher vifs.
Pas de courant 24/24 ! Svp au moins accorde-nous 4 heures par jour, comme si on disait : battez-nous avec la main droite. Pas d’eau potable dans nos robinets ! Au moins de temps en temps quelques gouttes pour nos besoins…battez-nous de la main droite ; et cette acceptation de la torture mentale, de la violation de nos droits, on la retrouvait dans les hôpitaux, les écoles, l’administration, etc…On chialait au lieu d’agir.

Et ces seigneurs, ces princes, ces maîtres armés de leur pouvoir absolu jouissent en se sentant forts face à des citoyens asservis, dociles, résignés qui exigeaient la violence, la privation, le rejet, l’humiliation, la torture, mais de manière modérée ; comme s’il pouvait exister une douce souffrance.

Punissez-nous, battez-vous, fouettez-nous, brutalisez-nous, mais de la main droite, nous vous en supplions chers élus, chers directeurs, chers patrons, chers chefs…

Le Changement du Système ? Pensons-y sérieusement…

Raphaël Théoma Daniel…

Remerciements à Mes Eddy-Paul Fleurant, Peter Reynold Delcine et le Jeune Barreau de P-a-P, LEAD Ayiti.

Related posts

Leave a Comment