Économie

Économie

Haïti – Économie :

L’Économiste Eddy Labossière tire la sonnette d’alarme
01/02/2019

L’économiste haïtien Eddy Labossière a déclaré que le financement du déficit budgétaire du Gouvernement de plus de 10 milliards de gourdes pour le seul premier trimestre de l’exercice 2018-2019 (octobre à décembre 2018) par la Banque de la République d’Haïti (BRH) est « un poison mortel pour la Gourde »

Il souligne qu’avec des réserves d’à peine 800 millions de dollars US, la marge de manœuvre de la Banque Centrale est très limité et peu efficace, déplorant « Le pire est qu’on ne voit rien de précis qui soit capable d’arrêter cette descente vertigineuse »estimant que Gouvernement n’agit pas immédiatement le taux de la Gourdes, qui requiert aujourd’hui 82 Gourdes pour 1 dollars et qui s’est dépréciée de 26% les 12 derniers, mois pourrait atteindre 100 voir 150 Gourdes pour 1 dollar…

De plus, il se montre très critique face à un Gouvernement « illogique » qui ne prend pas la mesure de la situation qui sans budget à augmenter les dépenses courantes de l’État de 35% au cours du dernier trimestre.

Si la situation n’est pas rapidement contrôlée il craint que la colère populaire provoque un départ précipité du Président et la chute du Gouvernement

Pour éviter cela, il propose que le Gouvernement déclare l’état d’urgence économique au pays et suspende la jouissance de certains droits économiques étatiques. La réduction de 30% des dépenses de l’État et s’assurer que les dépenses publiques se fassent selon les rentrées financières (Cash Management) pour ramener le déficit à zéro en attendant la relance de la production national. De plus il préconise de rétablir la Banque Centrale dans ses droits comme seule gestionnaire de la monnaie nationale par rapport aux devises étrangères.

Related posts

Leave a Comment