Économie

Économie

Le Salaire minimum face aux dollars américains : Quel maquillage !

lepresidentmagnekell@gmail.com

Nous n’allons pas faire toute une littérature, ni de la mathématique mais tout simplement l’arithmétique pour démontrer à quel point nos dirigeants et les soi-disant bourgeois se sont entendus pour exploiter de façon abusive les OUVRIERS de la sous-traitance.

En dehors de toutes les dispositions légales, en *@2017*, le Salaire minimum pour le secteur de la sous-traitance était fixé à *@350 Gourdes*. Et si l’ouvrier avait besoin *@$1 US*, il aurait besoin *@64 gourdes*, C’est-à-dire, avec 350 gourdes il pouvait acheter *@ $5 US*.

En 2018, malgré l’augmentation du taux de l’inflation ( savle di ogmantasyon lavi chè a), le pouvoir en place ayant à sa tête SEM Jovenel MOÏSE et PM Jean Henry CÉANT vient d’AJOUTER *@70 gourdes* alors que la loi parle d’AJUSTER. Mais cette augmentation de *@70gourdes* change-t-elle ou augmente-t-elle réellement le Salaire minimum ? *ON V@ VOIR👇👇👇*

En me basant sur les affiches de la UNIBANK, Pour faire l’acquisition de *@$1 US* il vous faut *@73 gourdes*. En divisant une journée de travail d’un Ouvrier qui est évalué à *@420 gourdes* par le prix de *@$1US* qui est *@73gourdes*, le résultat est égal encore à *@$5 US*.

En Conclusion, le Salaire reste et demeure *@ $5 US* en *2017* qu’en *2018*…Rien n’est changé pour les Ouvriers, ce n’est qu’un maquillage et ça me rappelle la révolution Rouge, la révolution d’octobre 1917.

@Me Magnekell REGULUS
Juriste, Journaliste
Secrétaire exécutif SOS-DEMOCRATIE.
(+509) 3749-2130
®Tous droits réservés

Related posts

Leave a Comment