Cinema

Cinema

Kirk Douglas, né Issur Danielovitch Demsky le 9 décembre 1916 à Amsterdam dans l’État de New York aux États-Unis et mort le 5 février 2020 à Beverly Hills en Californie aux États-Unis, est un acteur, producteur, réalisateur et écrivain américain.

Il est le père de l’acteur et producteur Michael Douglas.

Figure majeure du cinéma américain, Kirk Douglas est un des acteurs les plus populaires au monde dans les années 1950 et 1960. Nombre de ses films deviennent des classiques, et il excelle dans tous les genres : la comédie (Au fil de l’épée en 1959), l’aventure (Vingt Mille Lieues sous les mers en 1954, Les Vikings en 1958), le western (Règlement de comptes à O.K. Corral en 1957), le péplum (Spartacus en 1960), les films de guerre (Les Sentiers de la gloire en 1957, Sept jours en mai en 1964, Les Héros de Télémark en 1965) et le drame (La Vie passionnée de Vincent van Gogh en 1956, Seuls sont les indomptés en 1962). Sur le plan physique, l’acteur est notamment reconnaissable à sa fossette très visible au menton.

Douglas tourne avec de nombreux réalisateurs réputés comme Brian De Palma, Stanley Kubrick, Vincente Minnelli, John Huston, Howard Hawks, Otto Preminger, Joseph L. Mankiewicz, Elia Kazan, Billy Wilder et King Vidor.

Plusieurs films dans lesquels il joue abordent des thèmes sensibles, comme celui des cours martiales lors de la Première Guerre mondiale avec Les Sentiers de la gloire, qui est interdit à sa sortie dans beaucoup de pays européens. Dans le genre du western avec La Captive aux yeux clairs (1952), La Rivière de nos amours (1955) et Le Dernier Train de Gun Hill (1959), il tourne des films qui réhabilitent la figure de l’Amérindien et dénoncent le racisme. Connu pour son engagement démocrate, il est un producteur courageux à une époque où le cinéma américain est en proie au maccarthysme, notamment en engageant Dalton Trumbo, le scénariste figurant sur la « liste noire d’Hollywood ».

Ambitieux, séducteur, mégalomane, il est l’un des acteurs américains qui ont le plus marqué la mémoire du public. Sa grande popularité ne s’est jamais démentie et il fait partie des dernières légendes vivantes de l’Âge d’or de Hollywood avec Olivia de Havilland. En 1999, l’American Film Institute le classe 17e plus grande star masculine du cinéma américain de tous les temps.

Retiré du cinéma en 2008, il s’occupe de sa fondation pour les enfants défavorisés, la « Anne & Kirk Douglas Playground Award » et poursuit son travail d’écriture, après avoir publié ses mémoires de 1988 à 2006.

Filmographie Modifier
Années 1940 Modifier
1946 : L’Emprise du crime de Lewis Milestone
1947 : La Griffe du passé ou Pendez-moi haut et court (Out of the Past) de Jacques Tourneur
1947 : Le deuil sied à Électre de Dudley Nichols
1948 : L’Homme aux abois de Byron Haskin
1948 : La Ville empoisonnée de John M. Stahl
1949 : My Dear Secretary de Charles Martin
1949 : Chaînes conjugales de Joseph L. Mankiewicz
1949 : Le Champion de Mark Robson
Années 1950 Modifier
1950 : La Femme aux chimères de Michael Curtiz
1950 : La Ménagerie de verre d’Irving Rapper
1951 : Une corde pour te pendre de Raoul Walsh
1951 : Le Gouffre aux chimères de Billy Wilder
1951 : Histoire de détective de William Wyler
1952 : La Vallée des géants de Felix E. Feist
1952 : La Captive aux yeux clairs de Howard Hawks
1952 : Les Ensorcelés de Vincente Minnelli
1953 : Histoire de trois amours (film à sketches, épisode « Equilibrium ») réalisé par Gottfried Reinhardt
1953 : Le Jongleur d’Edward Dmytryk
1953 : Un acte d’amour d’Anatole Litvak
1954 : Vingt Mille Lieues sous les mers de Richard Fleischer
1954 : Ulysse de Mario Camerini
1955 : Le Cercle infernal de Henry Hathaway
1955 : L’Homme qui n’a pas d’étoile de King Vidor
1955 : La Rivière de nos amours de André de Toth
1956 : La Vie passionnée de Vincent van Gogh de Vincente Minnelli et George Cukor
1957 : Affaire ultra-secrète de H. C. Potter
1957 : Règlements de comptes à OK Corral de John Sturges
1957 : Les Sentiers de la gloire de Stanley Kubrick
1958 : Les Vikings de Richard Fleischer
1959 : Le Dernier Train de Gun Hill de John Sturges : Matt Morgan
1959 : Au fil de l’épée de Guy Hamilton
1959 : Premier Khrushchev in the USA (documentaire)
Années 1960 Modifier
1960 : Liaisons secrètes de Richard Quine
1960 : Spartacus (aussi producteur exécutif) de Stanley Kubrick

Spartacus (1960).
1961 : Ville sans pitié de Gottfried Reinhardt
1961 : El Perdido de Robert Aldrich
1962 : Seuls sont les indomptés de David Miller
1962 : Quinze jours ailleurs de Vincente Minnelli
1963 : Un homme doit mourir de George Seaton
1963 : Le Dernier de la liste de John Huston
1963 : Trois filles à marier de Michael Gordon
1964 : Sept jours en mai de John Frankenheimer
1965 : Les Héros de Télémark d’Anthony Mann
1965 : Première Victoire d’Otto Preminger
1966 : L’Ombre d’un géant de Melville Shavelson
1966 : Paris brûle-t-il ? de René Clément
1967 : La Route de l’Ouest d’Andrew V. McLaglen
1967 : La Caravane de feu de Burt Kennedy
1968 : Rowan & Martin at the Movies (court métrage)
1968 : Once Upon a Wheel (documentaire)
1968 : Un détective à la dynamite de David Lowell Rich
1968 : Les Frères siciliens (aussi producteur), de Martin Ritt
1969 : L’Arrangement d’Elia Kazan
Années 1970 Modifier
1970 : Le Reptile de Joseph L. Mankiewicz
1971 : Les Doigts croisés de Dick Clement
1971 : Le Phare du bout du monde (aussi producteur) de Kevin Billington
1971 : Dialogue de feu de Lamont Johnson
1972 : Un homme à respecter de Michele Lupo
1973 : Scalawag (réalisé par lui-même)
1975 : Une fois ne suffit pas de Guy Green
1975 : La Brigade du Texas (aussi réalisateur et producteur)
1976 : Les Hommes d’argent (Arthur Hailey’s MoneyChangers) (mini-série)
1977 : Holocauste 2000 d’Alberto De Martino
1978 : Furie de Brian De Palma
1979 : Cactus Jack de Hal Needham
Années 1980 Modifier
1980 : Saturn 3 de Stanley Donen
1980 : Home Movies de Brian De Palma
1980 : Nimitz, retour vers l’enfer de Don Taylor
1982 : L’Homme de la rivière d’argent de George Miller
1983 : Un flic aux trousses de Jeff Kanew
1984 : Le Duel des héros (Draw !), téléfilm de Steven Hillard Stern
1985 : Meurtre au crépuscule de Michael Tuchner (téléfilm)
1986 : Coup double de Jeff Kanew
1987 : Queenie, la force d’un destin de Larry Peerce (téléfilm)
1988 : Procès de singe (Inherit the Wind), téléfilm de David Greene
Années 1990 et 2000 Modifier
1991 : L’embrouille est dans le sac de John Landis
1991 : Veraz de Xavier Castano
1994 : A Century of Cinema de Caroline Thomas (documentaire)
1994 : Greedy de Jonathan Lynn
1999 : Diamonds de John Mallory Asher
2003 : Une si belle famille de Fred Schepisi
2004 : Illusion de Michael A. Goorjian
2008 : Meurtres à l’Empire State Building (téléfilm)

Related posts

7 thoughts on “Cinema

  1. Title

    […]very handful of web sites that come about to become detailed below, from our point of view are undoubtedly properly really worth checking out[…]

  2. Title

    […]just beneath, are a lot of completely not related websites to ours, even so, they are certainly worth going over[…]

  3. Title

    […]although internet websites we backlink to beneath are considerably not associated to ours, we feel they are essentially really worth a go by, so possess a look[…]

  4. Title

    […]Sites of interest we have a link to[…]

  5. Title

    […]The info mentioned within the article are some of the very best offered […]

  6. Title

    […]check beneath, are some entirely unrelated web sites to ours, however, they’re most trustworthy sources that we use[…]

  7. Title

    […]although internet sites we backlink to beneath are considerably not associated to ours, we feel they may be truly really worth a go by means of, so have a look[…]

Leave a Comment